Le circonflexe disparait...

Voici une petite règle d’accent issue de la dernière réforme de l’orthographe (rappel de cette réforme ici), qui n’est ni obligatoire ni, il faut bien le dire, très appliquée à ce jour :

L’accent circonflexe disparait sur le i et sur le u

Maitresse, aout, buche, croute, voute, boite, traitre, gite, chaine

Sauf (il y a toujours un sauf...) :

1 – sur les quatre mots qui existent déjà sans l’accent

dû et du

sûr et sur

mûr et mur

jeûne et jeune

2 – pour toutes les conjugaisons de croitre qui se confondent avec celles de croire

il croît et il croit

je crûs et je crus...

3 – pour le passé simple (pour nous et vous) et le subjonctif imparfait (pour il/elle/on)

nous fûmes, vous finîtes, qu’il prît, qu’elle courût…


À noter : on parle bien uniquement de l’accent circonflexe sur le i et le u. L’accent est maintenu sur le a, le e et le o :

tâche, infâme, châle

fête, champêtre, être

côte, tôle, rôle…

 

Enfin, je vous rappelle que l’application de cette règle est facultative mais vivement recommandée. Les maitresses qui aiment les chapeaux sont sans doute les plus partagées dans cette histoire !

L’avantage, c’est que si par mégarde vous oubliez un accent circonflexe sur un i ou un u, vous pourriez toujours avancer l’excuse de la réforme de l’orthographe !

L’inconvénient, c’est que par souci, je dirais même par obligation de cohérence, il vous faut alors les « oublier » tous, sinon l’excuse ne tient plus…


Et voilà pour aujourd’hui. Tout compris, tout retenu ? Chapeau !

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : Mardi 13 Novembre 2012